De la dentelle aux fuseaux du XVIIe siècle à la dentelle mécanique du début du XXe siècle, le Musée des Manufactures de dentelles de Retournac retrace l’histoire de la dentelle du Velay à travers une impressionnante collection de 450.000 pièces et le témoignage touchant des dentellières de l’époque.

Pour parler du Musée des Manufactures de dentelles de Retournac, il faut remonter les décennies. Jusqu’en 1903 exactement. Date à laquelle les frère et sœur, Claire et Auguste Experton, fondaient leur première manufacture de dentelle aux fuseaux à la main. Et là où le musée de Retournac se démarque, c’est qu’il a vu le jour dans le bâtiment même de cette première manufacture, conservant ainsi tout le patrimoine industriel de cette première entreprise, puis de la seconde, fondée par Claire Experton, alors séparé de son frère, en 1932.

Manufactures de dentelles de Retournac en Haute-Loire, Auvergne

Un musée municipal qui abrite un patrimoine local d’exception

En 1994, la commune de Retournac rachète l’entreprise Auguste Experton & fils, sauvant ainsi l’intégralité de l’entreprise et son contenu. Une déjà bien belle collection enrichie en 1998 par l’achat de la 2e entreprise de dentelles de Retournac, Claire Experton & Cie, après sa fermeture en 1997. C’est ainsi que naquit le Musée des Manufactures de dentelles, avec 2 ans plus tard, déjà sa première exposition…

Mais depuis 1998, le musée a fait bien du chemin. Après de gros travaux et une labellisation « Musée de France », le Musée des Manufactures de dentelles de Retournac rouvre ses portes en 2007, proposant de découvrir un savoir-faire local unique et de suivre l’évolution de cette production retournacoise à travers les âges…

Magali Delorme, dentellière et médiatrice du musée et Fanny Roilette au Musée de la Dentelle de Retournac en Haute-Loire
Magali Delorme, dentellière et médiatrice du musée et Fanny Roilette

J’ai parcouru pour vous les allées de ce musée pas comme les autres

Dès l’entrée, le Musée des Manufactures de dentelles de Retournac est unique en son genre. Le grand hall, moderne et lumineux a été construit en 2006, au même titre que la salle d’exposition temporaire. A l’accueil, une dentellière, Magali Delorme, jongle de ses fuseaux… De quoi nous mettre dans le bain de la visite. Le parcours vers lequel elle nous guide ensuite se divise en 6 sections :

L’histoire européenne des dentelles au Musée de Retournac en Haute-Loire, Auvergne

01

La première section nous replace dans le contexte historique, et nous fait parcourir « l’histoire européenne des dentelles » depuis leur apparition au XVIe siècle. Certaines pièces, comme le grand volant de dentelle à l’aiguille en « Gros point de Venise » du XVIIe siècle qui occupe à lui tout seul toute une vitrine font du musée municipal de Retournac, un pôle incontournable dans le domaine des musées textiles en Europe. Long de plusieurs mètres et riche par son dessin, il est l’une des pièces de dentelle de cette époque les plus remarquables de conservées au monde.

02

La seconde section plonge les visiteurs dans le quotidien des dentellières du XXe siècle, pour qui la vie n’a pas toujours été facile. En vitrine, une multitude de citations, des témoignages écrits et audio, des photos, des morceaux de vies… Autant de paroles collectées auprès des anciennes ouvrières lors d’enquêtes orales menées de 1996 à 2001 après la fermeture des usines de Retournac. « La dernière manufacture a fermé ses portes en 1997, ce n’est pas si vieux ! » souligne la médiatrice, Magali Delorme.

quotidien des dentellières du XXe siècle au Musée de Retournac en Haute-Loire, Auvergne
Grand atelier au musée des manufactures de dentelles à Retournac en Haute-Loire

03

On emprunte ensuite un magnifique escalier d’époque, vestige de la manufacture d’origine des frère et sœur Experton, pour entrer dans « Le grand atelier ». Là, se dresse la reconstitution d’un atelier d’époque, tel qu’il existait autrefois dans l’ancienne manufacture. Quant au mobilier ? C’est celui qui a été retrouvé sur place après l’achat du bâtiment par la commune : un banc de montage de la fabrique Experton Frère & Sœur qui compte plus de 12 machines à coudre de 1920, un escabeau de bois, des tables et pancartes… C’est toute une part d’histoire locale qui s’ouvre à nous.

04

Dans la plupart des cas, le chef d’entreprise exerçait aussi la fonction de dessinateur dentellier. Un travail présenté dans la 4e section du musée : « Le Dessinateur », qui met en lumière le travail de création et les sources d’inspiration de ces hommes. Car si les dentellières ne sont que des femmes, les dessinateurs, eux, sont bien souvent des hommes…

Mais que faisait-on à l'époque à la manufacture Experton ?

Tout sauf de la dentelle. Les dentellières travaillaient bien souvent à domicile. La manufacture, ce sont les dessinateurs qui l’occupaient. Préparant les cartons et calques qui allaient être proposés aux dentellières. Une fois réalisées, les pièces de dentelles revenaient à l’usine pour être mises en forme au sein de l’atelier, puis commercialisée aux 4 coins du monde. « Et ça, les dentellières de l’époque étaient loin de s’en douter. Elles n’auraient jamais imaginé que leur travail allait ainsi traverser les frontières. »

Métiers mécaniques au musée de manufacture de dentelles de Retournac en HAute-Loire, Auvergne

05

Au rez-de-jardin, place à la section des «  Métiers mécaniques ». Ces machines circulaires vieilles de près d’un siècle sont conservées à leur emplacement d’origine dans l’ancien atelier de dentelles mécaniques de la manufacture. Et surprise ! Elles sont toujours en état de marche ! Les médiatrices et dentellières du musée, Magali Delorme et Sandrine Gilbert, se font d’ailleurs un plaisir de faire découvrir leur fonctionnement à chaque visite guidée.

06

Enfin, dernière section du musée : « Les productions ». De quoi découvrir de véritables créations de dentelle aux fuseaux des XIXe et XXe siècles : sous-vêtements, robes, caracos, volants, coiffes, châles, abat-jours, rideaux et autres napperons…

Les productions au musée de manufacture de Dentelles de Retournac en Haute-Loire, Auvergne

Des animations, démonstrations, ateliers de dentelle et expositions temporaires

En parallèle de son parcours permanent pour lequel Magali Delorme et Sandrine Gibert proposent des visites guidées tous les mercredis et samedis après-midi de l’été (ou tout au long de l’année sur réservation pour les groupes), le musée de Retournac se veut aussi être une sorte de tiers-lieu, un lieu de vie, ouvert aux visiteurs et habitants. Fort de son désir de transmission, le Musée des Manufactures de dentelles organise en effet régulièrement des ateliers de création et d’initiation à la dentelle sur inscription, ainsi que des expositions temporaires qui s’ouvrent souvent à d’autres mondes que celui de la dentelle.

Expositions temporaires de dentelles au musée de Retournac en Haute-Loire, Auvergne

Cette année, du vendredi 28 avril au dimanche 1er octobre, découvrez l’exposition de Violaine Sausset « L’encre rêveuse : quand la dentelle devient sculpture » et ses créations au stylo 3D toute en légèreté, aériennes, oniriques… Des œuvres qui mêlent la poésie et les thèmes engagés. Engagée dans de nombreuses initiatives culturelles favorisant l’inclusion sociale, Violaine Sausset crée en effet des sculptures aux messages forts.

En savoir plus

Renseignements, tarifs et inscriptions aux ateliers proposés par le musée : 04.71.59.41.63 ou par mail à [email protected]

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu