La Loire est un grand fleuve français qui a une particularité en Haute-Loire, celle d’avoir conservé son côté sauvage. Elle est même le dernier fleuve sauvage d’Europe, riche d’une biodiversité sans pareille et d’un patrimoine unique. Intrépide, elle a creusé près de 100 km de gorges jalonnés au fil des siècles de sentinelles historiques : les premiers châteaux de la Loire, qui ouvrent tous leurs portes aux visiteurs.


Le château d’Arlempdes

Le château d’Arlempdes en Haute-Loire, Auvergne

Au cœur d’un des Plus Beaux Villages de France s’élève la toute première sentinelle de la Loire sauvage, celle qui ouvre le spectacle : le château d’Arlempdes perché sur son éperon rocheux surplombant un fleuve qui semble vouloir l’enlacer. Datées du XIIe au XIVe siècle, les ruines de l’ancienne forteresse n’en sont pas moins majestueuses. Seule sa chapelle castrale romane dédiée à Saint-Jacques et construite en pierre rouge au cœur de la forteresse, semble ne pas avoir subi l’usure du temps. Elle aurait pourtant été construite bien avant le château lui-même.

Le château de Beaufort à Goudet

Le château de Beaufort à Goudet en Haute-Loire, Auvergne

Sur les hauteurs du village de Goudet s’élèvent la silhouette énigmatique du deuxième château de la Loire sauvage : le château de Beaufort. Racheté en 2008 par un architecte passionné, après des siècles d’abandon, le château de Goudet se voit ainsi progressivement restauré. Si aujourd’hui l’édifice renaît de ses cendres, son histoire remonte au XIIIe siècle, époque à laquelle il a été construit en rive gauche de la Loire. En haut de son piton rocheux aux pentes abruptes et imprenables, il semble lui aussi se lover dans un méandre de la Loire.

Le château de Bouzols

Le château de Bouzols en Haute-Loire, Auvergne

A Arsac-en-Velay, le château de Bouzols est l’un des ensembles castraux les plus anciens et les plus prestigieux du Velay. Edifié dès le XIe siècle, il a vu passer les familles seigneuriales les plus importantes de Haute-Loire : les Mercœur, les Polignac, les Turenne ou encore la Tour d’Auvergne Bouillon. Sa particularité ? Son organisation défensive : un donjon (ou citadelle) des XIIIe-XVe siècles actuellement en ruine, des bâtiments d’habitation séparé du XVe siècle, modernisés aux XVIe et XVIIe siècles. Et enfin un fossé, creusé dans le rocher et débouchant dans le vide. Une tromperie ingénieuse pour les assaillants ! Puis quelle vue splendide sur les gorges de la Loire !

Le château de Causans à Coubon

Le château de Causans à Coubon en Haute-Loire, Auvergne

Avec le château de Causans, on fait un bond dans l’histoire. Nous voilà au XIXe siècle, d’où  sont datés les aménagements et décors de l’ancienne bâtisse. Il reflète le goût de l’époque : le mobilier, les tentures, les papiers peints, les tissus des sièges… la mise en œuvre est soignée, précieuse, et fidèle à la mode néomédiévale qui caractérise cette fin du XIXe siècle. On retrouve cependant la trace d’un domaine de Coubon au XVIIe siècle qui servait de gué sur la Loire. Un patrimoine que Dominique de Causans a à cœur de faire découvrir chaque été.

Des visites guidées sur rendez-vous sont proposées par les propriétaires en juillet et août, de 14 à 20 heures.  Plein tarif : 5 euros, tarif réduit : 3 euros. Renseignement par mail à [email protected]

La maison forte de Volhac

La maison forte de Volhac en Haute-Loire, Auvergne

Attesté depuis le XIe siècle, la maison forte de Volhac est l’une des plus anciennes demeures castrales du département. De ses hautes façades, elle veille depuis plus de 1000 ans sur les berges de la Loire voisine. C’est sûrement au fleuve qu’elle doit d’ailleurs ce plan si original en forme de pentagone aplati, flanqué à chacun de ses angles d’une échauguette (petite tour de surveillance et de défense). Le petit château défensif occupait au Moyen-Age, une place stratégique sur la route reliant le nord au midi en passant par Le Puy-en-Velay. Transformé à la Renaissance en résidence de prestige, il est lui aussi l’un des premiers châteaux de la Loire.

Le château de Durianne

Le château de Durianne en Haute-Loire, Auvergne

Datée du XIIIe siècle, la maison forte de Durianne est une ancienne garnison de soldats à l’entrée des Gorges de la Loire, au Monteil. Elle est d’ailleurs un exemple particulièrement bien conservé de maison forte du Velay de la fin du Moyen-Âge. A cette époque, la seigneurie de Durianne était d’ailleurs considérée par les Polignac comme une garde sur la Loire. Il s’agit d’un corps de logis rectangulaire construit en grés de Blavozy, flanqué de tours circulaires. Transformé et réaménagé jusqu’au XVIIIe siècle, le château de Durianne est aujourd’hui une chambre d’hôtes de charme dans un écrin de verdure arboré à seulement 5 min du Puy-en-Velay. Les visiteurs y trouveront un grand verger, ainsi qu’une ferme biologique pour les amoureux des vieilles pierres, d’animaux et d’agriculture responsable.

Plus d’informations sur les visites commentées et guidées de l’extérieur de la bâtisse et de sa ferme paysanne au 06.80.70.59.32 ou 04.71.02.90.36 ou par mail à [email protected].

Le château de Lavoûte-Polignac

Le château de Lavoûte-Polignac en Haute-Loire, Auvergne

Depuis plus de 1000 ans, l’impressionnant château de Lavoûte-Polignac domine de ses tours la Loire qui l’entoure de toute part. De style Renaissance, il se distingue avec élégance au cœur d’un paysage préservé où lui et le fleuve offre un époustouflant spectacle. A l’intérieur, depuis ses fenêtres et sa terrasse, on profite d’une vue plongeante sur les gorges de la Loire. Un « magnifique jardin à la française » complète la visite dans un vrai voyage dans le temps. Cheminée Renaissance, tapisserie d’Aubusson et collection d’objets d’art, on retrace l’Histoire de France en compagnie du duc Armand de Polignac qui se chargent lui-même des visites estivales. L’été, le château s’anime aussi de concerts et expositions !

Visites guidées individuelles ou groupées d’avril à novembre sur réservation au 04.71.08.50.02 et de juin à septembre tous les jours.

Le château d’Artias

Le château d’Artias en Haute-Loire, Auvergne

A Retournac, le château d’Artias, ou plutôt ce qu’il en reste est un témoin de l’histoire… Mentionné pour la première fois en 1040, il ensuite plusieurs fois remanié, au XIIe siècle où il est fortifié, puis au XVIe siècle, où la porte d’entrée abritée sous un grand arc bandé a vraisemblablement été construite. Tout comme le campanile qui s’élève sur la façade de l’ancienne forteresse. Parmi les ruines actuelles qui dominent la Loire, se trouvent quelques grands pans de muraille de l’ancien logis seigneurial et de l’ancienne cour. Reste également les vestiges de trois tours, d’une porte d’entrée et les ruines de la chapelle castrale dédiée à Saint-Denis. Longtemps laissé à l’abandon, le site est depuis 1973 entretenu et restauré par l’association des Amis d’Artias.

Accessible en visite libre tout au long de l’année, les visites guidées sont sur demande auprès de l’association Les amis d’Artias au 06.07.02.99.59.

Le château des Evêques à Monistrol-sur-Loire

Le château des Evêques à Monistrol-sur-Loire en Haute-Loire, Auvergne

Le château de Monistrol-sur-Loire est un édifice du XIVe siècle pour ses parties les plus anciennes : la façade sud-ouest, sa tour du Buisson et sa porte en arc brisée munie d’une herse. La plus grosse des deux tours s’est construite au siècle suivant. Il forme un vaste quadrilatère qui encadre la cour intérieur. La galerie méridionale et le grand escalier à rampe en fer forgé dateraient du XVIIIe siècle. On l’appelle encore aujourd’hui le château des Evêques-du-Puy car il fut leur résidence jusqu’à la Révolution. Le savez-vous ? Au XVIIIe siècle, les jardins du château étaient ornés de sculptures gallo-romaines et de fragments de l’ancienne cathédrale du Puy.

Animé par Les Amis du Château qui organisent des expositions et autres visites guidées, les membres de l’association ont décidé d’ouvrir au public une partie de l’édifice longtemps restée secrète : La Tour des Damnés, qui n’est autre qu’un Escape game.

Le château d’Aurec-sur-Loire

Le château d’Aurec-sur-Loire En Haute-Loire, Auvergne

Si le château primitif a probablement été construit vers 1100 par les Comtes du Forez, le château actuel date essentiellement des XVe et XVIe siècles. Colossal et riche d’une position stratégique, le château d’Aurec est devenu un véritable lieu culturel : visite numérique et immersive, espace de co-working ou encore FabLab ! L’ancienne demeure a fait un grand bon vers la modernité. Plus qu’une visite, c’est une expérience numérique qui attend le visiteur à Aurec-sur-Loire. Emparez-vous des clés, et plongez au cœur de l’histoire, de salle en salle, en compagnie des illustres habitants du château revenus à la vie pour cette expérience innovante. « La Vie de Château », un spectacle immersif qui part à la découverte des secrets de l’ancienne demeure.

Le château de Rochebaron à Bas-en-Basset

Le château de Rochebaron à Bas-en-Basset en Haute-Loire, Auvergne

Parmi les châteaux de la Loire, celui de Rochebaron est un témoin précieux de l’architecture défensive médiévale : mâchicoulis, remparts,  meurtrières et trois tours de défense dont la plus haute dépasse les 25 m de haut ! Culminant à 653 m d’altitude sur un piton rocheux, ses premières constructions datent du XIIe siècle. Puis comme nombre de châteaux, il fut réhabilité au cours des âges où six familles se sont succédées jusqu’au XVIIIe siècle. S’il n’en reste que des ruines, c’est que la forteresse fut progressivement abandonnée dès le XVIIe siècle jusqu’à ne plus avoir de propriétaire au début du XIXe.

Spectacles et promenade accompagnées avec des rapaces au Château de Rochebaron en Haute-Loire, Auvergne

Le Château de Rochebaron se distingue aussi par sa volerie ! Interactive et pédagogique, elle fait connaître grâce à ses fauconniers passionnés le monde fabuleux des rapaces, l’importance de leur bien-être et de leur préservation. Des démonstrations, spectacles, stages découverte et promenade accompagnées de rapaces promettent une immersion des plus totales, au plus près de ces majestueux volatiles.

La majorité de ces châteaux font partie du collectif de châteaux privés qui ouvrent leurs portes chaque été aux visiteurs à travers le Passeport des Demeures Historiques. Ils sont une centaine en Auvergne et une vingtaine en Haute-Loire à se prêter au jeu pour le plus grand plaisir des amateurs d’Histoire et de patrimoine.

Thématiques

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu